28 février - 2 mars 1995Somalie. Retrait de l'Onusom protégé par l'opération Bouclier uni

 

Le 28, les militaires de l'opération multinationale Bouclier uni, dirigée par les États-Unis, débarquent afin de protéger le retrait, décidé en novembre 1994, des derniers casques bleus de l'Onusom (Opération des Nations unies en Somalie) regroupés dans la zone du port et de l'aéroport. Placée sous commandement américain et destinée à restaurer l'ordre dans un pays soumis à la guerre civile depuis le renversement, en janvier 1991, du président Mohamed Siyad Barre, l'opération multinationale Rendre l'espoir avait été lancée en décembre 1992. Face aux risques d'enlisement, les Américains avaient passé le relais aux casques bleus en mars 1994. Cette intervention internationale, à laquelle ont participé jusqu'à trente-huit mille soldats, se solde par un échec politique : la guerre civile continue d'opposer les clans rivaux du général Mohamed Farah Aïdid et du « président par intérim » Ali Mahdi, et la Somalie est toujours dépourvue d'institutions. Mais la mission de l'O.N.U. a permis de sauver le pays de la famine. L'opération Bouclier uni s'achève le 2 mars.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28 février - 2 mars 1995 - Somalie. Retrait de l'Onusom protégé par l'opération Bouclier uni », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-fevrier-2-mars-1995-retrait-de-l-onusom-protege-par-l-operation-bouclier-uni/