28 février 1999Liban. Un général israélien tué dans la « zone de sécurité »

 

Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999

photographie : Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999

Soldats israéliens s'apprêtant à riposter aux attaques du Hezbollah au Liban-Sud (Metulla, 2 mars 1999). Après la mort de quatre Israéliens, dont un général, par l'explosion d'une bombe dans la zone de sécurité qu'occupe l'État hébreu (28 février), le Premier ministre Benyamin... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Un général et deux autres militaires israéliens, ainsi qu'un journaliste, sont tués lors d'un attentat à la bombe revendiqué par le Hezbollah dans la « zone de sécurité » instituée par l'État hébreu dans le sud du pays. Chargé de la liaison avec la milice supplétive libanaise de l'Armée du Liban-Sud, le général Erez Gerstein en était en fait le chef effectif. C'est la première fois depuis 1982 qu'un officier israélien de ce rang est tué au Liban. En guise de représailles, l'artillerie et l'aviation israéliennes bombardent aussitôt des positions du Hezbollah. Ces pertes, qui s'ajoutent à celle de trois officiers, le 23, lors d'un accrochage dans la même région, relancent le débat sur un retrait unilatéral d'Israël du sud du Liban.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28 février 1999 - Liban. Un général israélien tué dans la « zone de sécurité » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-fevrier-1999-un-general-israelien-tue-dans-la-zone-de-securite/