28 décembre 2003Serbie-et-Monténégro. Victoire des ultranationalistes aux élections législatives en Serbie

 

Le 28, les candidats ultranationalistes remportent les élections législatives en Serbie. Le Parti radical de Serbie de Vojislav Seselj, incarcéré aux Pays-Bas dans l'attente de sa comparution pour crimes de guerre devant le Tribunal pénal international de La Haye, arrive en tête avec 27,7 p. 100 des suffrages et 82 sièges sur 250. Le Parti socialiste de Serbie fait son retour au Parlement avec 7,7 p. 100 des suffrages et 21 sièges. Également en procès à La Haye, son ancien dirigeant, l'ex-président Slobodan Milošević, est élu. Parmi les partis réformateurs, le Parti démocratique de Serbie de Vojislav Kostunica obtient 18 p. 100 des voix et 53 élus, le Parti démocrate de l'ancien Premier ministre assassiné Zoran Djindjić, 12,6 p. 100 des suffrages et 37 députés, et le G17+, groupement d'économistes libéraux, 11,7 p. 100 des suffrages et 34 sièges. Un regroupement de deux partis nationalistes modérés obtient les 23 sièges restants. Le taux de participation s'élève à 59,3 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  28 décembre 2003 - Serbie-et-Monténégro. Victoire des ultranationalistes aux élections législatives en Serbie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/28-decembre-2003-victoire-des-ultranationalistes-aux-elections-legislatives-en-serbie/