27 septembre 2002France – Algérie. Le général Khaled Nezzar débouté de sa plainte en diffamation

 

Le tribunal correctionnel de Paris déboute le général Khaled Nezzar, ancien ministre algérien de la Défense et « homme fort » du régime, de sa plainte en diffamation contre Habib Souaïdia, ancien officier, réfugié politique en France. En mai 2001, ce dernier avait accusé, sur une chaîne de télévision française, l'armée algérienne et son principal responsable de l'époque d'avoir « décidé d'arrêter le processus électoral » en janvier 1992, d'avoir « fait la guerre » et d'avoir « tué des milliers de gens pour rien du tout ». Habib Souaïdia est l'auteur de La Sale Guerre, ouvrage publié en février 2001, dans lequel il livre son témoignage sur les massacres de civils par l'armée. En avril, un tribunal algérien l'a condamné par contumace à vingt ans de prison pour atteinte au moral de l'armée et à la sûreté de l'État. De son côté, le général Nezzar a fait l'objet, en France, de plaintes pour tortures déposées par des familles de victimes, et classées sans suite. Toutefois, le tribunal ne se prononce pas « sur la véracité des thèses soumises à son appréciation, que seule l'histoire pourra déterminer ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  27 septembre 2002 - France – Algérie. Le général Khaled Nezzar débouté de sa plainte en diffamation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/27-septembre-2002-france-algerie-le-general-khaled-nezzar-deboute-de-sa-plainte-en-diffamation/