26 septembre 2004Suisse. Rejet d'un assouplissement des procédures de naturalisation

 

Les électeurs rejettent par référendum, pour la troisième fois après les précédentes initiatives de 1983 et 1994, l'assouplissement des conditions d'accès à la nationalité suisse. Ainsi, 57 p. 100 d'entre eux se prononcent contre le projet de simplification de la naturalisation pour les jeunes étrangers ayant effectué au moins cinq ans de scolarité en Suisse; 52 p. 100 rejettent l'octroi automatique de la nationalité suisse aux enfants de la « troisième génération », nés dans le pays et dont l'un au moins des parents aurait grandi en Suisse. Le non est massif dans les cantons alémaniques, tandis que le oui l'emporte en Suisse francophone. Le scrutin constitue un succès pour l'Union démocratique du centre, la formation de la droite nationaliste et populiste de Christoph Blocher, seul grand parti à avoir appelé à voter non.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26 septembre 2004 - Suisse. Rejet d'un assouplissement des procédures de naturalisation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-septembre-2004-rejet-d-un-assouplissement-des-procedures-de-naturalisation/