26 novembre 2000Roumanie. Victoire de Ion Iliescu et des ultranationalistes aux élections générales

 

Ion Iliescu, chef de l'État néo-communiste de 1990 à 1996, arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle, avec 36,3 p. 100 des suffrages, devant l'ultranationaliste Corneliu Vadim Tudor – 28,3 p. 100 des voix –, auquel il sera opposé au second tour, en décembre. Aux élections législatives, le Parti de la démocratie sociale de Ion Iliescu obtient 36,6 p. 100 des voix et 155 sièges sur 343, le Parti de la Grande Roumanie de Corneliu Vadim Tudor 19,4 p. 100 des suffrages et 84 élus, le Parti démocrate de Petre Roman 7,0 p. 100 des voix et 31 députés. Le Parti libéral a 30 élus et l'Union démocratique magyare de Roumanie, le parti de la minorité hongroise, 27. Les chrétiens-démocrates qui soutenaient le président sortant, Emil Constantinescu, ne sont plus représentés au Parlement. Le taux de participation est d'environ 60 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26 novembre 2000 - Roumanie. Victoire de Ion Iliescu et des ultranationalistes aux élections générales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-novembre-2000-victoire-de-ion-iliescu-et-des-ultranationalistes-aux-elections-generales/