26 juin 2006Timor oriental. Départ du Premier ministre et fin de la crise politique

 

Mari Alkatiri, Premier ministre depuis la proclamation de l'indépendance en mai 2002, annonce sa démission. Celle-ci était réclamée par une partie de la population et par le président Xanana Gusmao, qui avait mis sa propre démission dans la balance. Le chef de l'État n'a ni le pouvoir de limoger son Premier ministre ni celui de dissoudre le Parlement où la formation de Mari Alkatiri, le Fretilin, est majoritaire. Critiqué pour son autoritarisme, ses tendances marxisantes et son clientélisme, le Premier ministre est surtout accusé d'avoir armé des civils appartenant à son camp lors des troubles opposant fin avril des militaires rebelles à l'armée loyaliste, sur fond de rivalité ethnique entre les deux communautés du pays. Ces troubles s'étaient étendus en mai, provoquant la mort d'une trentaine de personnes dans la capitale, Dili, et l'exode de dizaines de milliers d'autres, et suscitant l'intervention, à la demande des autorités timoraises, d'un contingent multinational dirigé par l'Australie.

Le 10 juillet, José Ramos-Horta, Prix Nobel de la Paix en 1996 et artisan de l'indépendance, sera investi au poste de Premier ministre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26 juin 2006 - Timor oriental. Départ du Premier ministre et fin de la crise politique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-juin-2006-depart-du-premier-ministre-et-fin-de-la-crise-politique/