26 juin 1993Irak – États-Unis. Raid américain sur Bagdad

 

Deux bâtiments américains croisant en mer Rouge et dans le Golfe bombardent le quartier général des services de renseignements irakiens, à Bagdad. Le président Bill Clinton invoque la « légitime défense » des États-Unis, après la confirmation de la responsabilité du régime irakien dans la tentative d'attentat – déjouée à temps – contre l'ancien président George Bush, lors de sa visite au Koweït du 14 au 17 avril dernier. Bagdad annonce que l'attaque a fait six morts. Ce raid marque la continuité de la politique américaine vis-à-vis de l'Irak, qui consiste à répondre à toutes les provocations. Il constitue enfin un message à tous les terroristes, au moment où les États-Unis deviennent à leur tour la cible de l'intégrisme islamiste. La plupart des pays occidentaux approuvent l'opération américaine, que le gouvernement français déclare simplement « comprendre ». Les pays arabes se montrent très réservés à l'égard du bombardement américain, quand ils ne le dénoncent pas.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26 juin 1993 - Irak – États-Unis. Raid américain sur Bagdad », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-juin-1993-irak-etats-unis-raid-americain-sur-bagdad/