26 février 2009France. Fusion de la Banque populaire et de la Caisse d'épargne

 

Les groupes bancaires Caisse d'épargne et Banque populaire officialisent leur accord de fusion, donnant naissance au deuxième groupe bancaire français. Cette opération fait suite à l'annonce de la perte de plus de 2 milliards d'euros en 2008 par la Caisse d'épargne et de 468 millions d'euros par la Banque populaire, notamment en raison des mauvais résultats de Natixis, leur filiale commune. L'État annonce qu'il participera à hauteur de 5 milliards d'euros dans le capital du nouveau groupe (soit 20 p. 100). Le même jour, François Pérol, secrétaire général adjoint de l'Élysée, est nommé à la tête du futur groupe bancaire par Nicolas Sarkozy, sans que la Commission de déontologie de la fonction publique se soit prononcée sur cette nomination, ce qui provoque une vive polémique pour conflit d'intérêts.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26 février 2009 - France. Fusion de la Banque populaire et de la Caisse d'épargne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-fevrier-2009-fusion-de-la-banque-populaire-et-de-la-caisse-d-epargne/