26-30 novembre 2017Honduras. Élection présidentielle au résultat controversé.

 

Le 26, à l’issue de l’élection présidentielle, le président sortant Juan Orlando Hernández, candidat du Parti national (droite) au pouvoir, et le journaliste Salvador Nasralla, candidat de l’Alliance de l’opposition contre la dictature (gauche), se proclament tous deux vainqueurs. La Cour suprême a autorisé Juan Orlando Hernández à briguer un second mandat, interprétant pour cela la Constitution qui l’interdit. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le Parti national obtient 61 sièges sur 128, le Parti liberté et refondation (Libre) 30, le Parti libéral 26 et le Parti innovation et unité, membre de l’Alliance de l’opposition contre la dictature au côté de Libre, 4.

Le 30, le Tribunal suprême électoral, qui avait crédité Salvador Nasralla d’une forte avance le lendemain du scrutin, annonce à présent un taux de 42,6 p. 100 des voix au bénéfice de Juan Orlando Hernández, contre 41,6 p. 100 pour Salvador Nasralla, selon un décompte toujours incomplet. Des milliers de partisans de l’opposition affrontent les forces antiémeutes à Tegucigalpa, la capitale.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  26-30 novembre 2017 - Honduras. Élection présidentielle au résultat controversé. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/26-30-novembre-2017-election-presidentielle-au-resultat-controverse/