25-30 décembre 1985Burkina Faso – Mali. Conflit frontalier dans la bande d'Agacher

 

Le 25, le Burkina Faso ordonne la mobilisation générale après avoir accusé le Mali d'une attaque surprise contre des villages situés dans la bande d'Agacher, zone frontalière revendiquée par le Mali. Les deux belligérants se rejettent mutuellement la responsabilité du conflit.

Le 27, alors que les missions de conciliation se multiplient et qu'Ali Triki, ministre libyen des Affaires étrangères présent au Burkina Faso, annonce un cessez-le-feu, le Mali et le Burkina Faso diffusent des bulletins de victoire.

Le 29, un cessez-le-feu est conclu grâce à la médiation du Nigeria et de la Libye. Le conflit aurait fait une centaine de morts.

Le 30, une commission d'observateurs composée de militaires des pays membres de l'A.N.A.D. (accord de non-agression et d'assistance en matière de défense, liant le Sénégal, le Niger, la Mauritanie, la Côte d'Ivoire, le Mali et le Burkina Faso) arrive dans la zone frontalière en litige.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-30 décembre 1985 - Burkina Faso – Mali. Conflit frontalier dans la bande d'Agacher », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-30-decembre-1985-conflit-frontalier-dans-la-bande-d-agacher/