25-26 mai 2014Belgique. Progrès des indépendantistes flamands aux élections législatives fédérales

 

Le 25, l’Alliance néo-flamande (nationaliste) de Bart De Wever progresse fortement aux élections législatives en remportant 20,3 p. 100 des suffrages et 33 sièges sur 150. Toujours au sein du collège flamand, le C.D.&V. (chrétien-démocrate) obtient 11,6 p. 100 des voix et 18 élus, l'Open V.L.D. (libéraux) 9,8 p. 100 des suffrages et 14 sièges, le S.p.A. (socialiste) 8,8 p. 100 des voix et 13 députés, et le parti Groen (écologiste) 5,3 p. des suffrages et 6 élus. Vlaams Belang (extrême droite) subit un grave revers avec seulement 3,7 p. 100 des suffrages et 3 sièges. Dans le collège wallon, le Parti socialiste du Premier ministre sortant Elio Di Rupo obtient 11,7 p. 100 des voix et 23 élus, le Mouvement réformateur (libéral) 9,6 p. 100 des voix et 20 élus, le Centre démocrate humaniste (démocrate-chrétien) 5 p. 100 des suffrages et 9 députés et le parti Écolo 3,3 p. 100 des voix et 6 sièges. Le taux de participation est de 89,5 p. 100.

Le 26, Elio Di Rupo présente au roi Philippe la démission de son gouvernement.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-26 mai 2014 - Belgique. Progrès des indépendantistes flamands aux élections législatives fédérales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-26-mai-2014-progres-des-independantistes-flamands-aux-elections-legislatives-federales/