25-26 avril 2007Pologne. Opposition à la loi de lustration

 

Le 25, le député européen Bronislaw Geremek, ancien dissident au régime communiste et figure du syndicat Solidarité, informe la presse qu'il refuse de remplir la « déclaration de lustration » qu'impose une loi polonaise adoptée en mars, et qu'il rejette la décision conséquente de la commission électorale polonaise de le démettre de son mandat européen. Cette loi de « décommunisation » exige de tous les Polonais de plus de trente-cinq ans exerçant des responsabilités publiques – hauts fonctionnaires, ministres, élus, magistrats, avocats, enseignants, journalistes... – de certifier qu'ils n'ont pas collaboré avec la police politique de l'ancien régime communiste. Bronislaw Geremek dénonce une « police de la mémoire ». Saisi par l'opposition sociale-démocrate et par le médiateur de la République, le Tribunal constitutionnel doit se prononcer en mai sur la conformité de la loi de lustration avec la Loi fondamentale.

Le 26, Tadeusz Mazowiecki, premier chef de gouvernement de la Pologne postcommuniste, indique avoir été relevé de ses fonctions de membre du comité d'octroi d'un ordre honorifique polonais pour avoir refusé de remplir sa déclaration de lustration.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-26 avril 2007 - Pologne. Opposition à la loi de lustration », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-26-avril-2007-opposition-a-la-loi-de-lustration/