25-26 août 1989Corée du Sud. Le chef de l'opposition accusé d'espionnage

 

Le 25, Kim Dae Jung, principale figure de l'opposition et président du Parti pour la paix et la démocratie, est inculpé d'espionnage au profit de la Corée du Nord. Il est accusé d'avoir enfreint la législation anticommuniste en recevant de l'argent qui aurait été versé par le régime de Pyongyang à un ancien membre de son parti, Suh Kyung Won, en échange d'informations sur la situation sud-coréenne.

Le 26, au cours d'une conférence de presse, Kim Dae Jung dément ces accusations. Il affirme que le gouvernement du président Roh Tae Woo n'a pas respecté ses promesses de démocratisation et avance le chiffre de neuf cents prisonniers politiques.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  25-26 août 1989 - Corée du Sud. Le chef de l'opposition accusé d'espionnage », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/25-26-aout-1989-le-chef-de-l-opposition-accuse-d-espionnage/