23-29 mars 1989Yougoslavie. Violents affrontements au Kosovo

 

Le 23, le Parlement de la région autonome du Kosovo, peuplée à 90 p. 100 d'Albanais, approuve, par 167 voix contre 10, une réforme de la Constitution serbe de 1974, réforme qui reprend un bon nombre des prérogatives qui avaient été attribuées, sous Tito, aux régions autonomes. Ce vote intervient un mois après la grève des mineurs s'opposant à cette réforme, qui avait entraîné l'instauration de mesures d'urgence et la présence de l'armée ainsi que d'importantes forces de police.

Les 27 et 28, de violents affrontements opposent les forces de l'ordre aux Albanais mécontents de cet abandon de souveraineté et qualifiés par Belgrade de « nationalistes et séparatistes ». Le bilan officiel fait état de vingt-neuf morts, mais il serait sous-évalué. Le couvre-feu est instauré dans la région, et de nombreuses arrestations sont opérées, tandis que, le 28, à Belgrade, sont adoptés les amendements à la Constitution serbe.

Le 29, les directions collégiales de l'État et du parti se réunissent pour examiner la situation : un consensus se dessine en faveur de la répression sévère des troubles causés par les « éléments contre-révolutionnaires et hostiles ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  23-29 mars 1989 - Yougoslavie. Violents affrontements au Kosovo », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/23-29-mars-1989-violents-affrontements-au-kosovo/