23-27 juillet 1988Birmanie. Nomination du général Sein Lwin à la tête de l'État

 

Le 23, lors de l'ouverture du Congrès du parti unique, le Parti du programme socialiste, le général Ne Win, porté au pouvoir par un coup d'État en 1962, reconnaît l'échec de la « voie birmane vers le socialisme » et assume la responsabilité des émeutes étudiantes de ces derniers mois : à la surprise générale, il présente sa démission. Dans la suite du congrès, le secrétaire général du parti, Aye Ko, préconise de vastes réformes économiques comme la réhabilitation du secteur privé et l'ouverture du pays aux investissements étrangers.

Le 26, le général Sein Lwin, proche du général Ne Win, est désigné à la tête du parti. La responsabilité de la crise économique et des émeutes est imputée au Premier ministre Maung Maung Kha qui est remplacé par Tun Tin.

Le 27, l'Assemblée nationale approuve la nomination de Sein Lwin comme chef de l'État et vote de nouvelles mesures économiques.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  23-27 juillet 1988 - Birmanie. Nomination du général Sein Lwin à la tête de l'État », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/23-27-juillet-1988-nomination-du-general-sein-lwin-a-la-tete-de-l-etat/