22-29 juillet 1983Iran – Irak. Recrudescence des hostilités

 

Le 22, l'armée iranienne lance une nouvelle offensive. Après ceux de Bassorah (sud), de Missan (sud-est) et de Mandali (centre), elle ouvre un quatrième front, au nord-est, dans les monts du Kurdistan. Après avoir pénétré d'environ 15 kilomètres en territoire irakien et s'être emparées de la caserne de Hadj-Omran et de certaines hauteurs stratégiques, les forces iraniennes dominent les champs pétrolifères irakiens de la région de Kirkouk.

Le 29, une nouvelle offensive est lancée dans le secteur central du front, près de la ville frontière de Mehran, avec pour objectif Bagdad, la capitale irakienne, à 150 kilomètres à l'ouest. Mais, après de très violents combats, l'attaque est repoussée au début d'août. Bien que les bilans des victimes publiés par les belligérants soient fantaisistes, on estime que le conflit irano-irakien, commencé en septembre 1980, a fait au moins 175 000 morts et 600 000 blessés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  22-29 juillet 1983 - Iran – Irak. Recrudescence des hostilités », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/22-29-juillet-1983-iran-irak-recrudescence-des-hostilites/