21 mars - 3 avril 1986Italie. Dénonciation d'une vaste fraude portant sur des vins de table

 

Le 21, le ministère ouest-allemand de la Santé met en garde les consommateurs contre plusieurs vins italiens contenant de l'alcool méthylique (méthanol), qui ont causé la mort de trois personnes et quarante intoxications en Italie.

Le 22, deux viticulteurs du Piémont sont arrêtés et inculpés d'homicide volontaire et de violation des normes sur la préparation du vin.

Le 24, tandis que le nombre des victimes s'élève à sept, la cargaison d'un navire-citerne italien en provenance de Bari est mise sous séquestre à Sète, où 4 000 hectolitres de vin frelaté au méthanol sont saisis chez plusieurs négociants importateurs. Dans les jours qui suivent, 75 000 hectolitres de vins italiens de dix-neuf navires sont placés sous surveillance douanière à Marseille et à Sète.

Le 3 avril, le bilan des victimes s'élève à plus de quinze morts en Italie. La fraude touche plusieurs régions d'Italie, et dans toute l'Europe les contrôles se multiplient sur les vins italiens. L'affaire du « vin qui tue » prend l'allure d'une véritable catastrophe nationale, car l'Italie est le premier producteur de vin du monde en volume, et ses exportations lui ont rapporté près de 10 milliards de francs en 1985.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21 mars - 3 avril 1986 - Italie. Dénonciation d'une vaste fraude portant sur des vins de table », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-mars-3-avril-1986-denonciation-d-une-vaste-fraude-portant-sur-des-vins-de-table/