21 juillet - 8 août 2002États-Unis. Faillite du groupe de télécommunications WorldCom

 

Le 21, WorldCom dépose son bilan, à la suite des révélations sur sa gestion frauduleuse, en juin. La faillite du groupe de télécommunications est encore plus importante que celle d'Enron, en décembre 2001, avec 107 milliards de dollars d'actifs contre 63 milliards pour le courtier en énergie. Le montant de ses dettes s'élève à 41 milliards de dollars. La chute de WorldCom, qui était le premier opérateur de services sur Internet et le deuxième opérateur américain de télécommunications longue distance, a été aussi rapide que son ascension, en 1998-1999, après le rachat de M.C.I. et la multiplication de son cours par six.

Le 22, l'indice Dow Jones perd 2,93 p. 100, poursuivant sa chute et atteignant son plus bas taux depuis octobre 1998.

Le 1er août, l'ancien directeur financier et l'ancien responsable du contrôle de gestion de WorldCom sont inculpés pour fraudes et présentation à la S.E.C., le gendarme des marchés américains, de documents falsifiés.

Le 8, WorldCom annonce que l'audit interne, en cours, a révélé une fraude supplémentaire de 3,3 milliards de dollars pour les exercices allant de 1999 à 2002, ce qui porte le montant total estimé de la fraude à 7,1 milliards de dollars.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21 juillet - 8 août 2002 - États-Unis. Faillite du groupe de télécommunications WorldCom », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-juillet-8-aout-2002-faillite-du-groupe-de-telecommunications-worldcom/