21 décembre 2000France. Mise en examen de Jean-Christophe Mitterrand dans une affaire de trafic d'armes avec l'Afrique

 

Jean-Christophe Mitterrand est mis en examen et écroué pour « complicité de commerce d'armes illicite, trafic d'influence par une personne investie d'une mission de service public, recel d'abus de biens sociaux, recel d'abus de confiance et trafic d'influence aggravé ». Le fils de l'ancien président de la République, auprès duquel il exerçait les fonctions de conseiller pour les affaires africaines et malgaches, est mis en cause dans le cadre de l'enquête sur des ventes d'armes illicites entre la France et l'Afrique, organisées par la société Brenco dans les années 1990. Brenco, dont le président, Pierre Falcone, a été mis en examen le 1er décembre, aurait notamment signé des contrats de plus de 500 millions de dollars avec le régime angolais en 1993 et 1994. Le versement par Brenco de 1,8 million de dollars à Jean-Christophe Mitterrand, sur un compte numéroté en Suisse, en 1997 et 1998, explique les soupçons des juges sur le rôle que celui-ci aurait pu jouer dans la conclusion de ces contrats d'armes. L'écrivain Paul-Loup Sulitzer est également mis en examen dans la même affaire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21 décembre 2000 - France. Mise en examen de Jean-Christophe Mitterrand dans une affaire de trafic d'armes avec l'Afrique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-decembre-2000-mise-en-examen-de-jean-christophe-mitterrand-dans-une-affaire-de-trafic-d-armes-avec-l-afrique/