21-27 janvier 2021Belgique. Inculpations dans l'affaire Nethys.

 

Le 21, les trois membres du comité de rémunération du groupe du secteur de l’énergie et des télécommunications Nethys, François Fornieri, Pierre Meyers et Jacques Tison, sont inculpés de « détournement par personne exerçant une fonction publique » et d’« abus de biens sociaux ».

Le 23, les trois anciens dirigeants de Nethys, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer, sont à leur tour inculpés pour les mêmes motifs. Le premier est également inculpé de « faux et usage de faux » et d’« escroquerie ». Ces trois personnes ont perçu, entre mai 2018 et octobre 2019, plus de 15 millions d’euros d’indemnités « de rétention » destinées à compenser la limitation de leur salaire, après que le Parlement wallon avait adopté, en mars 2018, un décret plafonnant à 245 000 euros brut les rémunérations annuelles dans les structures publiques wallonnes. Ce système d’indemnités avait été validé par le comité de rémunération du groupe. Le groupe Nethys est un acteur du scandale politico-financier lié à sa maison-mère, l’intercommunale liégeoise Publifin, qui avait éclaté en décembre 2016.

Le 27, Diego Aquilina, ancien directeur général d’une filiale de Nethys, est à son tour inculpé des mêmes chefs d’accusation pour avoir été l’un des organisateurs – et bénéficiaire pour plus de 3,5 millions d’euros –du système d’indemnités de rétention.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  21-27 janvier 2021 - Belgique. Inculpations dans l'affaire Nethys. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/21-27-janvier-2021-inculpations-dans-l-affaire-nethys/