20 juin 2002Espagne. Mouvement de grève générale

 

La grève générale à laquelle appellent les principaux syndicats – les Commissions ouvrières (communiste) et l'Union générale des travailleurs (socialiste) – est très suivie. Il s'agit du premier mouvement de cette ampleur organisé depuis l'arrivée au pouvoir de José María Aznar, en 1996. Cette grève marque l'aboutissement d'une vague de protestations consécutive à l'adoption par décret-loi, en mai, d'une réforme du système d'allocation de chômage. Plus contraignante pour les demandeurs d'emploi, celle-ci vise, selon le président du gouvernement, à favoriser le plein-emploi. Les syndicats dénoncent aussi la « rupture du dialogue social » et l'autoritarisme du président du gouvernement. Mettant en avant son bilan positif en matière d'emploi, José María Aznar qualifie ce mouvement de « provocation » et accuse ses organisateurs de « ternir l'image de l'Espagne », à la veille de l'ouverture du Conseil européen de Séville.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20 juin 2002 - Espagne. Mouvement de grève générale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-juin-2002-mouvement-de-greve-generale/