20 février 1987Brésil. Suspension du paiement des intérêts de la dette extérieure

 

Le président José Sarney annonce dans une allocution radiotélévisée la suspension du paiement des intérêts courant sur la dette à moyen et long terme du Brésil, dont le montant s'élève à 68 milliards de dollars, sur un endettement extérieur global de 108 milliards, le plus élevé du monde après celui des États-Unis. Le Brésil, qui refuse de se plier aux conditions que voudrait lui imposer le F.M.I., entend obtenir de ses créanciers des « conditions équitables », afin que le paiement de la dette ne se fasse pas « au prix de la misère de la population », affirme le chef de l'État. Mais cette mesure a surtout été rendue nécessaire par l'échec du plan cruzado, décidé le 28 février 1986, qui a relancé l'inflation et dangereusement diminué l'excédent commercial grâce auquel, depuis plusieurs années, la dette extérieure pouvait être remboursée. Le blocage temporaire des prix, prévu par le plan cruzado, avait en effet accru la demande des particuliers et détourné les entreprises de produire pour l'exportation, tandis que les pénuries créées par les commerçants mécontents du blocage des prix avaient contraint le gouvernement à importer davantage.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20 février 1987 - Brésil. Suspension du paiement des intérêts de la dette extérieure », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-fevrier-1987-suspension-du-paiement-des-interets-de-la-dette-exterieure/