20-30 décembre 2006Espagne. Rupture de la trêve par l'E.T.A.

 

Le 20, deux quotidiens basques annoncent qu'une première rencontre entre des membres du gouvernement espagnol et de l'organisation séparatiste E.T.A. s'est tenue le 14 dans un pays européen. L'information n'est pas démentie par Madrid. L'E.T.A., suspendant son activité terroriste, a annoncé en mars un « cessez-le-feu permanent ». Le dialogue, dont le gouvernement avait annoncé l'ouverture en juin, semblait depuis lors dans l'impasse.

Le 24, le roi Juan Carlos appelle à « l'unité et à la cohésion » des forces politiques face à l'E.T.A. L'opposition demeure hostile à la politique d'ouverture du gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero.

Le 30, un attentat à la bombe, revendiqué par l'E.T.A., détruit un immeuble de parking du nouveau terminal de l'aéroport de Madrid-Barajas, causant la mort de deux personnes. Le Premier ministre annonce la suspension du processus de dialogue avec l'E.T.A.; la rupture de celui-ci sera officialisée par le gouvernement deux jours plus tard, le 1er janvier 2007.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-30 décembre 2006 - Espagne. Rupture de la trêve par l'E.T.A. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-30-decembre-2006-rupture-de-la-treve-par-l-e-t-a/