20-30 avril 2013Italie. Réélection du président Giorgio Napolitano et nomination d'Enrico Letta à la présidence du Conseil

 

Le 20, les grands électeurs réélisent Giorgio Napolitano, quatre-vingt-sept ans, à la présidence de la République au sixième tour de scrutin, faute d'être parvenus à s'entendre sur un autre nom. Premier président italien à être élu pour un second mandat, Giorgio Napolitano a accepté de se représenter à la demande du Parti démocrate (P.D.), du Peuple de la liberté, de la Ligue du Nord et du Choix citoyen, le parti de Mario Monti, dans le but de mettre fin à la crise politique née des élections législatives de février. Le P.D., qui dispose de la majorité à la Chambre des députés, mais pas au Sénat, n'est pas parvenu depuis lors à constituer une coalition gouvernementale viable.

Le 24, Giorgio Napolitano demande à Enrico Letta, vice-président du P.D. et ancien ministre, de former un gouvernement. Pier Luigi Bersani avait démissionné le 19 de la présidence du P.D. après le rejet par les grands électeurs de son candidat à la présidence de la République, Romano Prodi.

Le 27, Enrico Letta présente un gouvernement rajeuni et féminisé composé de neuf ministres de gauche, cinq de droite, trois du centre et de trois membres de la société civile. Angelino Alfano, bras droit de Silvio Berlusconi, est nommé vice-président du Conseil.

Les 29 et 30, la Chambre des députés, par 453 voix contre 153, puis le Sénat, par 233 voix contre 59, votent la confiance au gouvernement d'Enrico Letta.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-30 avril 2013 - Italie. Réélection du président Giorgio Napolitano et nomination d'Enrico Letta à la présidence du Conseil », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-30-avril-2013-reelection-du-president-giorgio-napolitano-et-nomination-d-enrico-letta-a-la-presidence-du-conseil/