20-27 février 2012Afghanistan. Regain de violence après l'incinération d'exemplaires du Coran

 

Le 20, des employés afghans de la base militaire américaine de Bagram, au nord de Kaboul, découvrent que des exemplaires du Coran y ont été incinérés.

Le 21, plus de deux mille personnes manifestent aux abords de la base. Le général John Allen, commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité, présente des excuses, expliquant que les exemplaires du Coran servaient aux détenus de la prison de Bagram pour communiquer entre eux.

Le 22, les manifestations de protestation gagnent Kaboul, Jalalabad et Herat, tandis que le Parlement adopte une résolution demandant que les responsables soient punis.

Le 26, le président Hamid Karzaï appelle au calme, alors que les manifestations de protestation ont fait une trentaine de morts depuis six jours et que l'incident a provoqué plusieurs attentats meurtriers contre des militaires de l'O.T.A.N. Hamid Karzaï affirme que l'incident ne se serait pas produit si la prison de Bagram était gérée par le gouvernement afghan. Le sujet constitue un des points litigieux des négociations en cours sur l'accord de partenariat qui doit unir l'Afghanistan aux États-Unis après le retrait des troupes américaines en 2014.

Le 27, un attentat-suicide à l'aéroport de Jalalabad, qui abrite une importante base de l'O.T.A.N., fait au moins neuf morts. Il est revendiqué par les talibans, en réponse à l'incinération d'exemplaires du Coran.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-27 février 2012 - Afghanistan. Regain de violence après l'incinération d'exemplaires du Coran », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-27-fevrier-2012-regain-de-violence-apres-l-incineration-d-exemplaires-du-coran/