20-27 février 1999Nigeria. Élection d'Olusegun Obasanjo à la présidence

 

Le 20, le Parti démocratique du peuple (P.D.P.) d'Olusegun Obasanjo remporte les élections législatives. Il s'agit de l'avant-dernière étape du processus de remise du pouvoir aux civils promis par la junte du général Sani Abacha, mort en juin 1998, et appliqué par son successeur, le général Abdulsalam Abubakar. En décembre 1998, le P.D.P. avait déjà remporté les élections municipales et, en janvier, les élections régionales.

Le 27, Olusegun Obasanjo remporte l'élection présidentielle, avec 62,8 p. 100 des suffrages. Chrétien et d'ethnie yoruba, le général à la retraite avait dirigé la junte militaire de 1976 à 1979, la seule qui ait remis le pouvoir à un civil. Accusé d'avoir fomenté un coup d'État contre le général Abacha, il avait été condamné en juillet 1995 à vingt-cinq ans de prison. Le président Abubakar l'avait fait libérer en juin 1998. Les observateurs internationaux dénoncent de « grosses irrégularités » dans le déroulement du scrutin que le second candidat, Olu Falae, ancien ministre des Finances investi par l'Alliance démocratique, qualifie de « farce ». Olusegun Obasanjo doit accéder au pouvoir le 29 mai.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-27 février 1999 - Nigeria. Élection d'Olusegun Obasanjo à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-27-fevrier-1999-election-d-olusegun-obasanjo-a-la-presidence/