20-24 avril 1984Yougoslavie. Avertissement du pouvoir aux intellectuels

 

Dans la nuit du 20 au 21, la police yougoslave fait irruption dans l'appartement du journaliste Dragomir Olouitch, à Belgrade, et y arrête vingt-huit intellectuels dont Milovan Djilas, l'un des principaux collaborateurs de Tito pendant et après la guerre, exclu du parti pour « déviationnisme » idéologique en 1954 et incarcéré à plusieurs reprises. Dès le 21, Milovan Djilas est relâché, après dix-huit heures de garde à vue et un « sévère avertissement ».

Le 24, les autres personnes appréhendées sont également relâchées. L'avocat pressenti pour prendre leur défense, Me Sdrja Popovic, qui avait été également retenu, est libéré à son tour. Sans doute le pouvoir, confronté à de graves problèmes économiques, a-t-il voulu lancer un avertissement aux intellectuels qui lui attribuent la responsabilité de la situation présente.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  20-24 avril 1984 - Yougoslavie. Avertissement du pouvoir aux intellectuels », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-24-avril-1984-avertissement-du-pouvoir-aux-intellectuels/