20-22 août 2006République démocratique du Congo. Premier tour des élections générales marqué par des violences

 

Le 20, après des échanges de tirs meurtriers survenus aux abords du siège de la Commission électorale indépendante, celle-ci annonce les résultats du premier tour des élections générales du 30 juillet, premier scrutin libre organisé dans le pays depuis 1965. Le président sortant, Joseph Kabila, arrive en tête à l'élection présidentielle avec 44,8 p. 100 des suffrages, devant son principal rival, Jean-Pierre Bemba, candidat du Mouvement de libération du Congo, qui recueille 20 p. 100. Le taux de participation s'élève à 70,5 p. 100. Antoine Gizenga, ancien membre du gouvernement du « père de l'indépendance » Patrice Lumumba, obtient 13,6 p. 100 des voix et Nzanga Mobutu, fils de l'ancien président Mobutu Sese Seko, 4,8 p. 100.

Les 21 et 22, à Kinshasa, des affrontements armés opposent de nouveau les partisans de Jean-Pierre Bemba à la garde présidentielle. Cette dernière assiège les résidences de Jean-Pierre Bemba. Le calme revient après l'interposition des blindés de la Mission de l'O.N.U. au Congo (M.O.N.U.C.). Le bilan humain s'élève à quelques dizaines de morts. Le second tour des élections générales est fixé au 29 octobre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  20-22 août 2006 - République démocratique du Congo. Premier tour des élections générales marqué par des violences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/20-22-aout-2006-premier-tour-des-elections-generales-marque-par-des-violences/