2 juin - 5 juillet 1982France. Conflit social chez Talbot

 

Le 2, l'usine Talbot de Poissy (Yvelines) est paralysée par le débrayage d'un atelier, à l'initiative de la C.G.T. et de la C.F.D.T. Les revendications portent sur des améliorations de salaire et sur l'obtention d'avantages analogues à ceux qui ont été obtenus en mai chez Citroën, après la médiation de Jean-Jacques Dupeyroux.

Le 3, de violents affrontements entre grévistes et non-grévistes font quarante et un blessés.

Le 9, les forces de l'ordre font évacuer les ateliers, mais, devant l'enlisement des négociations, Jean Auroux, ministre du Travail, nomme, le 23, Jean-Jacques Dupeyroux médiateur.

Le 1er juillet, dans ses recommandations, le médiateur, tout en respectant le blocage des salaires instauré le 13 juin, propose une commission de concertation sur la promotion des O.S.

Le 5 juillet, le travail reprend après l'acceptation par les parties de ces recommandations.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2 juin - 5 juillet 1982 - France. Conflit social chez Talbot », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-juin-5-juillet-1982-conflit-social-chez-talbot/