2 décembre 2003France. Revirement du groupe Lagardère dans le rachat d'Éditis

 

Le groupe Lagardère opère un revirement dans le dossier du rachat d'Éditis, l'ex-Vivendi Universal Publishing (V.U.P.), effectué en octobre 2002. La Commission européenne ayant exprimé ses « griefs » concernant les atteintes à la concurrence qu'entraînerait la fusion d'Éditis et de Hachette Livre, les deux principaux groupes d'édition français, Lagardère décide de ne conserver que l'équivalent d'environ 40 p. 100 du chiffre d'affaires de l'ex-V.U.P. – avec les éditions Larousse, Dunod-Dalloz, Armand Colin et le pôle espagnol Anaya – et de céder les 60 p. 100 restants, y compris le secteur de la distribution. Ce nouveau projet n'en permettrait pas moins à Hachette Livre de devenir le numéro un de l'édition en Espagne et de retrouver la première place en France, avec un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2 décembre 2003 - France. Revirement du groupe Lagardère dans le rachat d'Éditis », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-decembre-2003-revirement-du-groupe-lagardere-dans-le-rachat-d-editis/