2-30 juin 1995Bosnie-Herzégovine. Libération des casques bleus, création de la Force de réaction rapide et reprise des combats

 

Le 2, les Serbes bosniaques abattent un chasseur F-16 américain qui effectuait un vol de surveillance pour le compte de l'O.T.A.N. – son pilote sera récupéré par des hélicoptères américains le 8.

Le 2 également, les Serbes bosniaques libèrent cent vingt des quelque trois cent soixante-quinze casques bleus faits prisonniers en mai, tandis que d'autres soldats de l'O.N.U. sont capturés.

Le 3, les ministres de la Défense des pays membres de l'O.T.A.N. et de l'Union européenne approuvent la constitution, avant la fin de juin, d'une Force de réaction rapide (F.R.R.) forte de quelque dix mille hommes, principalement français, britanniques et néerlandais. Son rôle doit consister à protéger la Forpronu et à l'aider à accomplir sa mission. La F.R.R. doit être placée sous le contrôle opérationnel des chefs militaires de la Forpronu, mais ses membres ne doivent pas revêtir l'uniforme des casques bleus. La Russie critique la création de la F.R.R.

Le 7, un deuxième groupe d'environ cent dix casques bleus retenus par les Serbes bosniaques est libéré.

Le 9, les chefs d'État et de gouvernement des Quinze, réunis à Paris à l'invitation du président Jacques Chirac, approuvent la nomination de l'ancien Premier ministre suédois Carl Bildt comme médiateur de l'Union européenne dans l'ex-Yougoslavie en remplacement du Britannique David Owen, démissionnaire.

Le 13, cent trente autres casques bleus sont relâchés par les Serbes bosniaques.

Le 16, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 998 qui crée la F.R.R. Seules la Chine et la Russie s'abstiennent. La question des modalités de financement de la F.R.R. est reportée, le Congrès américain refusant d'y participer.

Le 16 également, l'armée bosniaque lance une offensive destinée à briser l'encerclement de Sarajevo, assiégée depuis avril 1992. En réaction, les Serbes bosniaques soumettent la capitale à des bombardements qui seront de plus en plus meurtriers au cours du mois et harcèlent les soldats de la Forpronu, qui se trouveront bientôt dans la totale incapacité d'accomplir leur mission. Dans le même temps, les forces croato-bosniaques réorganisées avec l'aide des États-Unis reconquièrent du terrain à la frontière de leurs deux pays, menaçant les voies de communication entre la Krajina et la « république serbe de Bosnie ».

Le 18, les derniers casques bleus détenus par les Serbes bosniaques depuis les raids de l'O.T.A.N., en mai, sont relâchés.

Le 30, le Bundestag approuve la participation de l'armée allemande à la F.R.R. L'Allemagne doit fournir des chasseurs-bombardiers et des avions de reconnaissance et de transport. En juillet 1994, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe avait accepté la participation de l'Allemagne à des missions internationales de maintien de la paix, sous réserve de l'approbation, à la majorité simple, du Bundestag.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-30 juin 1995 - Bosnie-Herzégovine. Libération des casques bleus, création de la Force de réaction rapide et reprise des combats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-30-juin-1995-liberation-des-casques-bleus-creation-de-la-force-de-reaction-rapide-et-reprise-des-combats/