2-30 janvier 1990Tchécoslovaquie. Fin de la domination communiste au Parlement

 

Le 2, le nouveau président Václav Havel se rend, pour son premier voyage officiel, en R.D.A. puis en R.F.A. Il s'entretient successivement, et dans la même journée, avec le Premier ministre Hans Modrow à Berlin-Est, puis avec le chancelier Kohl à Munich, ville où le 30 septembre 1938 la France et la Grande-Bretagne abandonnèrent la Tchécoslovaquie à Hitler.

Le 16, les autorités commémorent officiellement le suicide par le feu, le 16 janvier 1969, de l'étudiant Jan Palach, qui protestait ainsi contre l'écrasement du Printemps de Prague par les forces du pacte de Varsovie. Au côté de Václav Havel – emprisonné l'année précédente pour avoir participé à la même cérémonie, alors illégale – se trouve l'acteur français Yves Montand, venu assister, le lendemain, à la première en Tchécoslovaquie du film de Costa-Gavras L'Aveu, retraçant le procès d'Artur London.

Le 30, en application d'une décision de la table ronde regroupant toutes les forces politiques pour préparer les élections libres du mois de juin, le Parlement coopte cent vingt nouveaux députés, qui remplacent des élus démissionnaires du P.C.T. C'est la fin de quarante ans de domination communiste au Parlement, le P.C.T. n'y détenant plus désormais que cent trente-huit des trois cent cinquante sièges.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-30 janvier 1990 - Tchécoslovaquie. Fin de la domination communiste au Parlement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-30-janvier-1990-fin-de-la-domination-communiste-au-parlement/