2-3 novembre 2010États-Unis. Défaite du Parti démocrate aux élections de mi-mandat

 

Le 2, les républicains conquièrent la majorité à la Chambre des représentants lors des élections législatives de mi-mandat, avec 242 élus sur 435, contre 193 pour les démocrates. Ces derniers perdent 64 sièges, accusant le plus fort recul enregistré lors d'une élection depuis 1948. Les démocrates restent toutefois majoritaires au Sénat, avec 53 élus sur 100, malgré la perte de six sièges. Le parti de Barack Obama est sévèrement sanctionné après deux années de pouvoir. Le président exprime aussitôt à John Boehner, leader des élus républicains à la Chambre, son désir de « trouver des points d'accord » avec la nouvelle majorité. Le Parti démocrate perd également six sièges de gouverneur, passant de 26 à 20.

Le 3, le président Obama déclare assumer la responsabilité de l'échec de son parti qu'il attribue à la situation économique, au sentiment partagé par ses concitoyens que « le gouvernement s'immisce dans leur vie » et au fait que trop peu d'Américains ont encore ressenti les effets des réformes engagées.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-3 novembre 2010 - États-Unis. Défaite du Parti démocrate aux élections de mi-mandat », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-3-novembre-2010-defaite-du-parti-democrate-aux-elections-de-mi-mandat/