2-28 septembre 1995Algérie. Poursuite des violences à l'approche de l'élection présidentielle

 

Le 2, un attentat au camion piégé contre une résidence de policiers à Meftah, près d'Alger, cause la mort de dizaines de personnes.

Le 3, deux religieuses, une Française et une Maltaise, sont assassinées à Alger. Quatre-vingt-treize étrangers, dont dix religieux, ont été tués dans le pays depuis le début des violences.

Le 17, l'un des seize candidats déclarés à l'élection présidentielle de novembre, Abdelmajid Benhadid, est assassiné à Boudouaou, dans l'Algérois.

Le 19, le chef de l'État, le général Liamine Zeroual, annonce sa candidature à l'élection présidentielle.

Le 28, Aboubakr Belkaïd, ancien ministre, membre influent de l'Organisation des moudjahidin, est tué à Alger. C'est le troisième homme politique de haut rang assassiné depuis le début des violences, au printemps de 1992, après le président Mohamed Boudiaf en juin 1992 et l'ancien Premier ministre Kasdi Merbah en août 1993.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-28 septembre 1995 - Algérie. Poursuite des violences à l'approche de l'élection présidentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-28-septembre-1995-poursuite-des-violences-a-l-approche-de-l-election-presidentielle/