2-28 septembre 1983Tchad. Enlisement du conflit tchadien

 

Du 2 au 7, des accrochages ont lieu autour d'Oum Chalouba entre les troupes rebelles de Goukouni Oueddei et les forces gouvernementales du président Hissene Habré. Bien qu'Oum Chalouba soit au nord de la « ligne rouge », tracée par les militaires français, des Jaguar effectuent plusieurs vols à basse altitude qui font fuir les rebelles.

Le 15, dans une résolution adoptée à l'unanimité moins les voix du groupe communiste, le Parlement européen demande aux ministres des Affaires étrangères des dix pays de la C.E.E. de définir d'urgence une position commune de soutien au gouvernement légal du Tchad.

Le 21, Goukouni Oueddei déclare à Tripoli qu'il ne considère plus le retrait des troupes françaises comme un préalable à des négociations intertchadiennes.

Le 28, devant l'Assemblée générale de l'O.N.U., François Mitterrand déclare : « Nous n'y sommes pas allés avec beaucoup d'entrain ; nous restons prêts à quitter la région à la minute. En attendant, nous n'avons pas tiré un coup de feu. »

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-28 septembre 1983 - Tchad. Enlisement du conflit tchadien », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-28-septembre-1983-enlisement-du-conflit-tchadien/