2-27 mars 2017Royaume-Uni. Élections de l'Assemblée d'Irlande du Nord.

 

Le 2, l’élection de l’Assemblée d’Irlande du Nord, organisée à la suite de la vacance du pouvoir constatée en janvier, place les deux principaux partis quasiment à égalité. Le Parti unioniste démocrate du Premier ministre sortant Arlene Foster, formation probritannique, ‒ en baisse ‒ remporte 28,1 p. 100 des suffrages et 28 sièges sur 90, contre 27,9 p. 100 des voix et 27 élus pour le Sinn Fein de Michelle O’Neill, favorable à la réunification de l’Irlande et anti-Brexit ‒ en progrès. Le Parti social-démocrate travailliste obtient 11,9 p. 100 des suffrages et 12 députés, le Parti unioniste d’Ulster 12,9 p. 100 des voix et 10 sièges, le Parti de l’Alliance de l’Irlande du Nord 9,1 p. 100 des suffrages et 8 élus. Le taux de participation, en forte hausse, est de 64,8 p. 100. L’accord de paix d’avril 1998 prévoit le partage du pouvoir entre les deux formations arrivées en tête aux élections.

Le 27, Arlene Foster annonce l’échec des pourparlers avec Michelle O’Neill. Le gouvernement britannique leur accorde un délai supplémentaire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-27 mars 2017 - Royaume-Uni. Élections de l'Assemblée d'Irlande du Nord. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-27-mars-2017-elections-de-l-assemblee-d-irlande-du-nord/