2-26 mars 2020Israël. Troisièmes élections législatives en moins d'un an.

 

Le 2, le Likoud (droite) du Premier ministre Benyamin Nétanyahou, en progrès, remporte les troisièmes élections législatives depuis avril 2019 avec 29,5 p. 100 des suffrages et 36 sièges sur 120. La formation Bleu Blanc (centre) de Benny Gantz se maintient avec 26,6 p. 100 des voix et 33 élus. La Liste unifiée (gauche) d’Ayman Odeh, qui représente les partis arabes, améliore son score avec 12,7 p. 100 des suffrages et 15 députés. La représentation des partis ultraorthodoxes du Shas – 7,7 p. 100 des voix et 9 sièges – et du Judaïsme unifié de la Torah – 6 p. 100 des suffrages et 7 élus – évolue peu. Le Parti travailliste-Gesher associé au Meretz (centre gauche) est en recul avec 5,8 p. 100 des voix et 7 députés, tout comme Israel Beitenou (droite) d’Avigdor Liberman – 5,7 p. 100 des suffrages et 7 sièges – et Yamina (extrême droite) – 5,2 p. 100 des voix et 6 élus. La participation atteint un taux record de 71,5 p. 100.

Le 14, le gouvernement réduit l’activité des tribunaux en raison de la pandémie de coronavirus. Cette décision entraîne le report du procès de Benyamin Nétanyahou pour corruption, fraude et abus de confiance, qui devait débuter le 17.

Le 16, le président Reuven Rivlin charge Benny Gantz de mener des discussions en vue de la formation d’un gouvernement, après que celui-ci a obtenu le ralliement de la Liste unifiée et d’Israel Beitenou. De son côté, Benyamin Nétanyahou propose la formation d’un gouvernement d’« urgence nationale » pour gérer la crise sanitaire.

Le 18, le président de la Knesset Yuli Edelstein ajourne la première session de la nouvelle assemblée, ce qui reporte l’élection de son successeur et empêche la majorité parlementaire rassemblée par Benny Gantz de voter une loi interdisant aux personnes inculpées de briguer la fonction de Premier ministre. Une semaine plus tard, il annonce sa démission, afin d’éviter de devoir se soumettre à l’injonction de la Cour suprême qui lui impose d’organiser l’élection de son successeur.

Le 26, Benny Gantz, confronté aux divergences qui opposent les membres de sa coalition, renonce à former un gouvernement et se rallie à la proposition de gouvernement d’« urgence nationale ». Il est élu temporairement à la présidence de la Knesset avec les voix du bloc de droite, ce qui provoque l’éclatement de la formation Blanc Bleu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-26 mars 2020 - Israël. Troisièmes élections législatives en moins d'un an. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-26-mars-2020-troisiemes-elections-legislatives-en-moins-d-un-an/