2-24 janvier 1985République fédérale d'Allemagne. Nouvelle campagne d'attentats

 

Le 2, la Fraction armée rouge (R.A.F.) revendique deux attentats commis à la fin de 1984 : l'un, le 30 décembre, visait un centre de communications militaires américain près de Heidelberg ; l'autre, le 31 décembre, une annexe de l'ambassade de France à Bonn. D'autres lettres font également référence à l'attentat contre les bureaux de l'armée américaine à Düsseldorf, le 30 décembre, et à celui qui visait, le 25 décembre, le consulat général de Turquie à Münster. Toutes ces actions seraient liées à la grève de la faim qu'observent, depuis le 4 décembre 1984, les trente-neuf membres de la R.A.F. emprisonnés : ils demandent à bénéficier du statut de prisonnier politique et à être regroupés dans un même centre de détention.

Le 7, une bombe explose près d'un oléoduc de l'O.T.A.N., au nord de Giessen (Hesse).

Le 20, l'explosion d'une bombe contre le siège d'une société ouest-allemande d'informatique à Stuttgart tue l'auteur de l'attentat et blesse son complice, tous deux membres de la R.A.F.

Dans la nuit du 21 au 22, plusieurs banques de Berlin-Ouest sont l'objet de tentatives d'incendie.

Le 24, le Bundestag vote un amendement à la législation concernant les grévistes de la faim incarcérés : ceux-ci ne pourront plus, désormais, être alimentés de force, sauf s'ils perdent conscience. En fait, les autorités de Bonn redoutent que la mort de l'un des membres de la R.A.F. ne déclenche une nouvelle vague de terrorisme dans le pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-24 janvier 1985 - République fédérale d'Allemagne. Nouvelle campagne d'attentats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-24-janvier-1985-nouvelle-campagne-d-attentats/