2-22 décembre 1993Afrique du Sud. Ratification de la Constitution par le Parlement

 

Le 2, les participants à la Conférence sur l'avenir institutionnel du pays décident de restaurer la citoyenneté sud-africaine pour les habitants des bantoustans, ces enclaves noires « indépendantes » reconnues par la seule Afrique du Sud : le Bophuthatswana, le Transkei, le Ciskei et le Venda.

Le 7, le Conseil exécutif de transition (T.E.C.), dont la création a été approuvée par le Parlement le 23 septembre, entre en fonctions. C'est la première fois dans l'histoire du pays que des Noirs participent au contrôle de l'action gouvernementale. Le T.E.C. a aussi pour mission de garantir le bon déroulement des élections multiraciales prévues pour avril 1994.

Le 22, le Parlement ratifie la Constitution intérimaire, qui doit régir le pays pendant cinq ans à partir des élections de 1994. Ce vote met officiellement fin à l'apartheid. Mais, la veille, le Front du peuple afrikaner (extrême droite) avait finalement renoncé à signer avec le Congrès national africain un accord qui prévoyait sa participation aux élections et l'engagement de rechercher un compromis sur la création d'une région blanche autonome.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-22 décembre 1993 - Afrique du Sud. Ratification de la Constitution par le Parlement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-22-decembre-1993-ratification-de-la-constitution-par-le-parlement/