2-15 novembre 2004États-Unis. Réélection du président George W. Bush

 

Le 2 se déroule l'élection présidentielle qui oppose principalement le républicain George W. Bush, président sortant, au candidat démocrate John Kerry, sénateur du Massachusetts. L'avance du premier en nombre de voix se confirme rapidement – 51 p. 100 des suffrages contre 48 p. 100 –, alors que les résultats de l'État de l'Ohio, où la validité de dizaines de milliers de bulletins est contestée, pourraient encore faire la différence en nombre de grands électeurs. Les autres candidats (dont Ralph Nader) se partagent les 1 p. 100 restants.

Le 3, John Kerry reconnaît sa défaite après qu'il a été établi que la remise en cause des bulletins litigieux dans l'Ohio ne suffirait pas à inverser le résultat final. Dans son « discours d'acceptation », George W. Bush affirme: « Notre peuple a rétabli la vigueur de son économie et il a montré résolution et patience dans un nouveau type de guerre. [...] Notre nation s'est défendue et a servi la liberté du genre humain. [...] Nous entrons dans une saison d'espoir. » « Nous défendrons nos valeurs les plus profondes de la famille et de la foi », ajoute-t-il, allusion à son hostilité déclarée au mariage homosexuel et à l'avortement. La défense des valeurs morales semble avoir été déterminante dans le vote de nombreux Américains. Dans onze États, des propositions de révision constitutionnelle visant à interdire le mariage homosexuel, qui étaient soumises à référendum, sont adoptées. Les résultats des élections législatives, qui ont lieu le même jour, renforcent la majorité des républicains dans les deux chambres. Au Sénat, ceux-ci remportent 55 sièges sur 100 (+ 4 par rapport aux élections de novembre 2000), contre 44 pour les démocrates; un indépendant est élu. À la Chambre des représentants, les républicains disposent de 231 députés (+ 3), contre 200 pour les démocrates. Le taux de participation, 59,6 p. 100, est le plus élevé depuis 1968.

Le 9, la Maison-Blanche annonce la démission du ministre de la Justice John Ashcroft, initiateur controversé du Patriot Act au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Le lendemain, le président Bush nomme nouvel attorney général Alberto Gonzales, jusqu'alors conseiller juridique à la Maison-Blanche.

Le 15, le secrétaire d'État Colin Powell présente à son tour sa démission. Il est remplacé le lendemain par Condoleezza Rice, jusque-là conseillère pour la sécurité nationale.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-15 novembre 2004 - États-Unis. Réélection du président George W. Bush », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-15-novembre-2004-reelection-du-president-george-w-bush/