1er-9 juillet 2002Chili. Non-lieu pour Augusto Pinochet

 

Le 1er, la Cour suprême prononce un non-lieu au bénéfice de l'ancien dictateur Augusto Pinochet, invoquant son état de démence sénile. Celui-ci était poursuivi pour son implication dans l'enlèvement et l'exécution d'opposants politiques au lendemain du coup d'État contre le président Salvador Allende, en septembre 1973. Cet arrêt confirme celui de la cour d'appel de Santiago, rendu en juillet 2001, et clôt définitivement la procédure engagée à l'encontre de l'ancien caudillo par la justice de son pays.

Le 9, Augusto Pinochet, qui affirme ne pas être dément, remet au Sénat sa lettre de démission de son poste de sénateur à vie, dans laquelle il justifie son action à la tête du pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-9 juillet 2002 - Chili. Non-lieu pour Augusto Pinochet », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-9-juillet-2002-non-lieu-pour-augusto-pinochet/