1er-30 avril 2012Birmanie. Élections législatives partielles remportées par la N.L.D.

 

Le 1er, la Ligue nationale pour la démocratie (N.L.D.) de l'opposante Aung San Suu Kyi gagne les élections législatives partielles, en remportant les 37 sièges à pourvoir à la Chambre basse – sur un total de 440. Aung San Suu Kyi est élue. Le déroulement du scrutin est jugé satisfaisant par les observateurs étrangers. Le Parti de la solidarité et du développement de l'Union, au pouvoir, conserve une forte majorité au Parlement. La N.L.D. avait remporté les élections législatives de mai 1990, invalidées par la junte. Placée à plusieurs reprises en résidence surveillée, Aung San Suu Kyi a été libérée en novembre 2010, mais son parti a refusé de participer aux élections organisées ce même mois. En mars 2011, la junte, au pouvoir depuis 1962, a laissé place à un gouvernement civil, lequel a engagé une politique d'ouverture.

Le 13, le Premier ministre britannique David Cameron est le premier chef de gouvernement occidental à effectuer une visite dans le pays depuis 1962. Il rencontre le président Thein Sein et Aung San Suu Kyi, et appelle, avec cette dernière, à la « suspension » des sanctions internationales imposées au pays.

Le 23, l'Union européenne annonce la suspension pour un an des sanctions appliquées à l'encontre de la Birmanie depuis 1996, à l'exception de l'embargo sur les armes.

Le 30, le secrétaire général de l'O.N.U. Ban Ki-moon appelle, dans un discours devant le Parlement birman, à l'accélération de la levée des sanctions contre le pays – que les États-Unis n'ont pas encore décidée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-30 avril 2012 - Birmanie. Élections législatives partielles remportées par la N.L.D. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-30-avril-2012-elections-legislatives-partielles-remportees-par-la-n-l-d/