1er-28 juillet 2013Mali. Mise en place de la Minusma et premier tour de l'élection présidentielle

 

Le 1er, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), créée en avril, prend le relais de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) conduite par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

Le 5, l'armée malienne pénètre dans Kidal, dans l'est du pays, en vertu de l'accord conclu en juin entre le gouvernement et les groupes touaregs qui contrôlaient la ville depuis l'intervention franco-malienne en janvier 2013 et le départ des islamistes.

Le 6, le gouvernement lève l'état d'urgence en vigueur depuis janvier.

Le 13, la France et l'ONU signent un accord concernant le rôle des troupes françaises de l'opération Serval. Fortes de trois mille deux cents hommes, celles-ci pourront intervenir en soutien à la Minusma et en riposte à des actions terroristes « en cas de danger grave et imminent les menaçant, et à la demande de l'ONU ».

Le 28, l'ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta, candidat du Rassemblement pour la république, arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle, avec 39,8 p. 100 des suffrages, devant son rival, l'ancien ministre des Finances Soumaïla Cissé, de l'Union pour la république et la démocratie, qui obtient 19,7 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 51,5 p. 100. Le second tour se tiendra le 11 août.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-28 juillet 2013 - Mali. Mise en place de la Minusma et premier tour de l'élection présidentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-28-juillet-2013-mise-en-place-de-la-minusma-et-premier-tour-de-l-election-presidentielle/