1er-24 août 1989Pologne. Tadeusz Mazowiecki premier chef de gouvernement non communiste dans un pays de l'Est

 

Le 1er, le plan de libération partielle des prix du secteur agro-alimentaire entre en vigueur. Les vives hausses qui en résultent (300 p. 100 pour certains produits) ne font qu'aggraver la situation de la population et provoquent, les jours suivants, de nouvelles grèves.

Le 2, le général Czesław Kiszczak, ministre de l'Intérieur du gouvernement sortant, est désigné comme nouveau Premier ministre par la Diète, par 237 voix contre 173, après que le Parti paysan, allié traditionnel du P.O.U.P., a durement marchandé son soutien.

Le 7, Lech Wałęsa propose aux deux petits partis alliés du P.O.U.P., le Parti paysan (Z.S.L., 76 des 460 sièges à la Diète) et le Parti démocrate (S.D., 27 sièges), de former une coalition avec Solidarité (161 sièges). Parallèlement, des négociations ont lieu entre le pouvoir et l'opposition sur les salaires, et se concluent, le lendemain, par un accord consacrant de fortes augmentations pour compenser les hausses de prix.

Le 11, Moscou exprime son inquiétude devant les risques de « déstabilisation » que pourrait entraîner la formation d'un gouvernement non communiste. Alors que les négociations continuent entre Solidarité et les petits partis, le général Kiszczak renonce, le 14, à former le gouvernement.

Le 17, à l'issue de longues tractations, Solidarité et les partis paysan et démocrate concluent un accord en vue de constituer un gouvernement de coalition, dont certains ministères clés (Intérieur, Défense) seraient confiés à des communistes.

Le 19, le général Jaruzelski, se résignant à accepter que la direction du gouvernement soit confiée à un membre de Solidarité, désigne Tadeusz Mazowiecki, intellectuel catholique et conseiller de Lech Wałęsa depuis 1980, comme Premier ministre. Ce choix ne manque pas de provoquer une vive inquiétude au sein du Parti communiste, dont le comité central se réunit le jour même.

Le 22, tandis que de difficiles tractations se poursuivent entre le P.O.U.P. et Solidarité sur la composition du futur gouvernement, Mikhaïl Gorbatchev fait savoir qu'il trouverait anormal que les communistes n'obtiennent aucun ministère. Parmi les pays de l'Est, la R.D.A., la Tchécoslovaquie et la Roumanie critiquent l'évolution de la situation intérieure polonaise.

Le 24, Tadeusz Mazowiecki est investi par la Diète par 378 voix contre 4 et 41 abstentions. Dans sa déclaration d'intention, il affirme vouloir rétablir une économie de marché tout en respectant « les engagements du pacte de Varsovie ». La Pologne devient ainsi le premier pays du bloc oriental à se doter d'un gouvernement à direction non communiste.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-24 août 1989 - Pologne. Tadeusz Mazowiecki premier chef de gouvernement non communiste dans un pays de l'Est », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-24-aout-1989-tadeusz-mazowiecki-premier-chef-de-gouvernement-non-communiste-dans-un-pays-de-l-est/