1er-23 octobre 2013Mali. Multiplication des attaques de groupes djihadistes

 

Le 1er, le président Ibrahim Boubacar Keïta écourte sa visite officielle en France pour regagner son pays où des violences se sont produites les jours précédents. Le 28 septembre, un attentat-suicide visant un camp militaire à Tombouctou, dans le centre du pays, et revendiqué par Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.) a fait deux morts civils en plus des kamikazes. Les 29 et 30, à Kidal, fief de la rébellion touarègue dans le nord-est du pays, des affrontements armés ont opposé l'armée à des membres du Mouvement national de libération de l'Azawad.

Le 7, des tirs de roquettes sur la ville de Gao, dans l'ouest du pays, causent la mort d'un soldat malien. L'attaque est revendiquée par le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest.

Le 20, quelque mille cinq cents soldats français, maliens et de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) lancent une opération de grande ampleur contre les groupes djihadistes dans la boucle du Niger.

Le 23, un groupe djihadiste proche d'A.Q.M.I. lance une attaque contre les forces de la Minusma stationnées à Tessalit, dans le nord-est du pays. Deux soldats tchadiens sont tués.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-23 octobre 2013 - Mali. Multiplication des attaques de groupes djihadistes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-23-octobre-2013-multiplication-des-attaques-de-groupes-djihadistes/