1er-21 septembre 1990Liberia. Assassinat du président Samuel Doe et poursuite des combats

 

Le 1er, la force d'interposition de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O.) prend le contrôle du centre de Monrovia après de violents combats contre les rebelles du Front national patriotique du Liberia (N.P.F.L.) de Charles Taylor.

Le 9, le président Samuel Doe, au pouvoir depuis avril 1980, est capturé et tué par les partisans du rebelle Prince Johnson. La force d'interposition se montre incapable de faire cesser les combats qui se poursuivent malgré la mort du président Doe.

Le 21, Charles Taylor accepte, sous la pression des États-Unis, un cessez-le-feu unilatéral qui prendra effet le lendemain, mais exige d'être reconnu comme la seule autorité légale dans la mesure où ses troupes contrôlent la majeure partie du pays. Il promet également la tenue d'élections générales et demande à la force d'interposition, « qui n'est pas neutre », de quitter le pays. Mais des combats reprennent le 28, mettant ainsi fin au cessez-le-feu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-21 septembre 1990 - Liberia. Assassinat du président Samuel Doe et poursuite des combats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-21-septembre-1990-assassinat-du-president-samuel-doe-et-poursuite-des-combats/