1er-21 janvier 2011Hongrie – Union européenne. Polémique au sujet de la loi hongroise sur les médias

 

Le 1er, la Hongrie prend la présidence tournante de l'Union européenne pour six mois. Le pays est dirigé par le Premier ministre conservateur et nationaliste Viktor Orban dont la politique est l'objet de critiques au sein même des Vingt-Sept.

Le 1er également entre en vigueur en Hongrie une loi controversée sur les médias, adoptée en décembre 2010, qui soumet à une autorité composée de membres du parti au pouvoir, le FiDeSz, le soin de contrôler le contenu « équilibré » des informations diffusées et de sanctionner l'« atteinte à l'intérêt public, l'ordre public et la morale ».

Le 3, la Commission européenne demande à la Hongrie des « clarifications » au sujet de la loi sur les médias que l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a qualifiée de « menace pour la liberté de la presse ».

Le 6, Viktor Orban réagit vivement aux demandes de modification de la loi sur les médias émanant notamment des gouvernements français et allemand.

Le 21, la Commission européenne précise ses griefs à l'encontre de la loi hongroise et accorde deux semaines à Budapest pour y répondre. Elle affirme que la loi contrevient à la directive de l'Union sur les services audiovisuels ainsi qu'à la Charte européenne des droits fondamentaux. Elle indique que l'obligation d'enregistrement imposée aux médias est également contraire à la liberté d'établissement et à la libre prestation de services garanties par les traités européens. Elle conteste enfin l'application de cette législation à des médias non hongrois, en vertu de la liberté de réception des informations qui existe dans l'Union.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-21 janvier 2011 - Hongrie – Union européenne. Polémique au sujet de la loi hongroise sur les médias », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-21-janvier-2011-polemique-au-sujet-de-la-loi-hongroise-sur-les-medias/