1er-2 février 2005Népal. Instauration de l'état d'urgence

 

Le 1er, le roi Gyanendra limoge le gouvernement et décrète l'état d'urgence. Les droits constitutionnels sont suspendus. Le roi accuse le Premier ministre Sher Bahadur Deuba de ne pas être parvenu à un accord avec la guérilla maoïste, en lutte depuis 1996 contre la monarchie, qui aurait permis la tenue d'élections au printemps.

Le 2, le roi Gyanendra forme un gouvernement sous son autorité directe et s'accorde trois ans pour « rétablir l'ordre et la démocratie ».

Au cours du mois, l'armée népalaise lance des opérations contre les positions rebelles, faisant quelque soixante-dix morts, notamment parmi ces derniers. Dans le même temps, le roi Gyanendra propose à la guérilla de rouvrir les négociations. Celle-ci impose durant deux semaines le blocus de la capitale Katmandou, qui paralyse tout le pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-2 février 2005 - Népal. Instauration de l'état d'urgence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-2-fevrier-2005-instauration-de-l-etat-d-urgence/