1er-19 juin 2003France. Développements dans l'affaire Alègre

 

Le 1er, le journaliste Karl Zéro lit, au cours de son émission télévisée, une lettre attribuée au tueur en série Patrice Alègre, dans laquelle celui-ci confirme ses aveux relatifs aux assassinats liés au réseau criminel mis en place à Toulouse dans les années 1980 et 1990, ainsi que les accusations portées à l'encontre de personnalités de la ville parmi lesquelles l'ancien maire Dominique Baudis.

Le 14, dans un entretien avec la presse, Dominique Baudis dénonce, une nouvelle fois, une « machination ». Il met en cause, maintenant, d'anciens syndicalistes F.O. de la municipalité ainsi que son adversaire politique Jean-Michel Baylet, directeur de La Dépêche du Midi. Il accuse également de déloyauté son dauphin et actuel maire, Philippe Douste-Blazy.

Le 19, l'une des deux anciennes prostituées qui avaient témoigné contre Patrice Alègre et Dominique Baudis est mise en examen pour « complicité de dénonciation de crime ou délit imaginaire » et « témoignage mensonger ». Elle aurait inspiré à un travesti, « Djamel », ses dénonciations, aujourd'hui mises en doute.

Le 19 également, Dominique Baudis se porte partie civile dans l'un des volets de l'affaire afin d'avoir accès au dossier.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-19 juin 2003 - France. Développements dans l'affaire Alègre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-19-juin-2003-developpements-dans-l-affaire-alegre/